commence par regarder s’arrête puis ferme les yeux
imagine se dit que ce n’est pas possible que ce soit ainsi
qu’il a vu ce qu’il a vu préfère croire le monde que le voir
rouvre les yeux regarde à nouveau n’y croit pas ça va pas
comme ça ça va pas question de patience d’apprivoisement
de surprise de peur ne sait pas ne sait pas n’a jamais
su rester les yeux ouverts commence par regarder mais
ça ne dure pas ne peut pas durer ses regards le blessent
le monde est trop différent fait un pas s’arrête ouvre un œil le
ferme ne veut pas voir ce qu’il ne peut pas ne pas voir ne
veut pas voir ça et le reste se dit qu’il rêve ou cauchemarde
que tous ces mouvements browniens ce chaos ces fatras
de choses et d’autres de regards perdus sourires niais
papiers gras visages usés ça ne peut pas être le monde
que ça ne peut être qu’une erreur une supercherie rien
ou tout c’est selon ferme les yeux met de la couleur des
parfums dans sa tête respire s’arrête s’arrête ferme les yeux
les ouvre les ouvre les ouvre et ça suffit comme ça
ça suffit comme ça ça lui suffit comme ça comme ça

musique touareg