ce qu’il écrit c’est pas des mots c’est autre chose pas la vie
non plus ni l’amour ni la réalité un moment se demande si
l’âme mais dans ce mot est quelque chose d’enfantin
effrayant comme l’enfance ou l’enfance se dit alors la
langue ou le langage ou le texte ou l’avant-texte mais
ça lui fait mal à la tête et ne le satisfait pas non plus alors
cherche écrit cherche cherche ce qu’il écrit écrit qu’il
cherche ce qu’il cherche qu’il écrit s’enfonce dans ces
profondeurs abyssales d’où il remonte parfois avec un goût
d’encre dans la bouche nausée des profondeurs asphyxie verbale
qui l’indispose un peu mais pas d’autre solution il écrit il
écrit il écrit il cherche il cherche il écrit il cherche il cherche ce
qu’il écrit et tout ça finit par remplir des pages et des pages
d’écrits sur l’écrit et la recherche de l’écrit et ses pourquoi
ses comment ses attendus ses causes ses effets ses hésitations
ratures remords repentirs retours ou autres remugles de l’esprit qui
des heures et des heures et des heures le clouent pieds joints
mains en croix sur la surface griffée de son bureau

 

Chant du Burundi, région de Bujumbura

La rencontre imprévueChristophe Willibald Glück