c’est sûr ça ne reviendra pas le temps le temps ne reviendra pas
en tous cas pas le sien aimerait bien qu’il en soit autrement mais
sait que non que ça ne reviendra jamais comme retour en sa conscience
la longue sirène stridente du temps qui troue l’espace en avant
jamais en arrière il le sait l’a toujours su sait qu’il l’a toujours su
et que ça sera toujours ainsi cette longue déchirure de sons qui
n’en finissent pas de déchiqueter lentement les feuilles de papier
couvertes des signes de ce qu’envers et contre tout malgré toutes
les preuves contraires qu’il en a il s’obstine à appeler sa vie et
à quoi malgré tout dans la tétanisation de sa volonté il s’accroche
de toutes ses forces pour retenir la barque contre le courant

 

La finta cameriera, Gaetano Latilla

Chant maronite Libanais