deux tables deux chaises deux verres raki et
bière dans les fenêtres noires les feux des bateaux
restent immobiles comme un fil entre eux la musique
se regardent se sourient lui moustache doigts lissant
les poils veste de cuir noir cigarette lui polo vert sourire visage
glabre se regardent allumette fumée lui revient vingt ans en
arrière même fumée même atmosphère tout et rien tout à
dire et rien pour le faire que la surface de ces sourires
de ces gestes anodins de salutation de sympathie ou
d’empathie ne sauraient le dire sont là ne sont pas là
sont chacun ailleurs chacun ensemble proches-lointains
s’ignorent tant qu’ils voudraient se parler dire quelque
chose n’importe quoi mais dire dire parler pour se parler

 

Jacques Offenbach, Orphée aux enfers

Flûte du Laos