Alessandro se passionne d’abord pour la littérature lit dévore
puis trouve que le football ne manque pas de charme puis
le tennis la course à pied la musique mongole ouzbèque
l’opéra l’opéra en effet mais il y a tant d’autres choses encore
l’instant d’après c’est la natation la natation la natation
ou le vélo les rêveries devant les paysages les promenades
en forêt l’archéologie la science et son histoire l’histoire et
l’histoire des sciences la science de l’histoire la religion
le problème de dieu l’occupe en effet un instant puis de l’un
passe aux multiples à l’histoire des religions puis au golf
au théâtre cinéma danse visite de musées histoire de l’art
philosophie psychanalyse mathématiques psychologie
alors tombe le couperet du soir et se retourne sur sa journée
se dit que rien n’a eu lieu sinon l’essoufflement de
sa course d’une recherche à l’autre d’un emballement
de l’esprit à l’autre que rien n’est dit ni épuisé tout encore
reste à découvrir et maintenant c’est la nuit qui tombe la
nuit qui tombe sans remords possibles la nuit sa nuit qui tombe

 

Chant bobino duu, Mongolie