29 avril 2013

La boîte au lait

  Alessandro est malheureux sa vie a une odeur de vernis recouvrant des heures formelles parfois un goût de merdes celles dans lesquelles il marche de temps à autre qui l’obligent à nettoyer ses semelles crantées avec des brindilles de bois des morceaux de carton ou autres instruments improvisés mais cela ne présage jamais du pire qu’il sent là quelque part possible bien que tout à fait indéfinissable car ses jours sont des jours qui succèdent les uns aux autres sans autres raisons que leurs succession or la distance à parcourir... [Lire la suite]
Posté par balpe à 11:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 avril 2013

il piccolo diavolo rosso

  Alessandro se passionne d’abord pour la littérature lit dévore puis trouve que le football ne manque pas de charme puis le tennis la course à pied la musique mongole ouzbèque l’opéra l’opéra en effet mais il y a tant d’autres choses encore l’instant d’après c’est la natation la natation la natation ou le vélo les rêveries devant les paysages les promenades en forêt l’archéologie la science et son histoire l’histoire et l’histoire des sciences la science de l’histoire la religion le problème de dieu l’occupe en effet un instant... [Lire la suite]
Posté par balpe à 17:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
09 avril 2013

Orphée aux enfers

  deux tables deux chaises deux verres raki et bière dans les fenêtres noires les feux des bateaux restent immobiles comme un fil entre eux la musique se regardent se sourient lui moustache doigts lissant les poils veste de cuir noir cigarette lui polo vert sourire visage glabre se regardent allumette fumée lui revient vingt ans en arrière même fumée même atmosphère tout et rien tout à dire et rien pour le faire que la surface de ces sourires de ces gestes anodins de salutation de sympathie ou d’empathie ne sauraient le dire... [Lire la suite]
Posté par balpe à 17:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2013

Il Cinese rimpatriato

  Alessandro la regarde elle elle a l’air fragile si fragile la regarde voudrait la toucher savoir si elle est de chair et de sang comme lui ou d’une autre matière voudrait la toucher ne cesse de la regarder toucher son cou son pied son ventre ses seins ses lèvres la toucher rien que la toucher pour voir pour être sûr sûr de ce qu’elle est être sûr que ça vaut le coup de penser à elle la regarder sans peur de la détruire ou même d’altérer simplement altérer l’équilibre subtil des teintes de sa peau depuis les si légers cernes... [Lire la suite]
Posté par balpe à 11:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,