23 juin 2013

Les diamants de la couronne

  le poète sait qu’il n’est pas doué pour la poésie il le sait même si ici ou là on lui dit le contraire l’invite l’incite à lire dire déclamer parler reparler écrire réfléchir encore et encore et encore sur la poésie et le poème et le vers pas vers la prose l’odeur des roses et celle des aisselles de ses amantes le moderne ou le classique le sentiment des choses ou les infimes mouvements si intéressants de la crevette rose ou rodomonte ou de la sittelle encore comme l’hermine d’ailleurs la poésie c’est pas son truc on ne le... [Lire la suite]
Posté par balpe à 09:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 juin 2013

Madame l'archiduc

  Alessandro est un grand mystique s’abîme dans la contemplation des brumes bleutées du lever du jour adoucissant les lignes des toits des villages ou les infinis changements colorés des surfaces marines dans les anses bretonnes ou encore les lumineuses profondeurs vertes des sous-bois sculptées par des averses de lumière ou même se dissout dans les masses aveuglantes des chaleurs d’août Alessandro se confond avec son sentiment du monde il vise cela le désire intensément ne trouve nulle part ailleurs telle plénitude sentiment... [Lire la suite]
Posté par balpe à 08:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
08 juin 2013

I viaggiatori

  tous les mécanismes ne relèvent pas de la perception il faut admettre ça cet axiome sinon ne restent plus que des calculs vides de sens il ne faut pas se fatiguer ainsi à mouliner des données théoriques la réalité la réalité est la réalité n’est-ce pas ou alors les vérités toutes les vérités même partielles et relatives sont des illusions la réalité est la réalité est la réalité la réalité n’est pas une rose ni une rose même si elle est plus ou moins plus ou moins vraie même s’il faut inventer de nouveaux concepts même non... [Lire la suite]