29 avril 2013

La boîte au lait

  Alessandro est malheureux sa vie a une odeur de vernis recouvrant des heures formelles parfois un goût de merdes celles dans lesquelles il marche de temps à autre qui l’obligent à nettoyer ses semelles crantées avec des brindilles de bois des morceaux de carton ou autres instruments improvisés mais cela ne présage jamais du pire qu’il sent là quelque part possible bien que tout à fait indéfinissable car ses jours sont des jours qui succèdent les uns aux autres sans autres raisons que leurs succession or la distance à parcourir... [Lire la suite]
Posté par balpe à 11:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 mars 2013

le maître de musique

  Alessandro dit se dit c’est trop facile beaucoup trop facile de dire que les choses sont ce qu’elles sont que la vie va comme elle va que nous n’y pouvons rien c’est ainsi tout va à vau l’eau de parler des événements du monde comme de l’eau qui sèche sur la peau exposée au soleil ou la rosée encore ou la brume légère des matins de printemps parler des malheurs du monde de leur inaccessibilité des guerres lointaines et si regrettables mais qu’y faire n’est-ce pas c’est si loin et nous sommes si peu de choses c’est trop facile... [Lire la suite]
Posté par balpe à 06:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,