18 juin 2013

Madame l'archiduc

  Alessandro est un grand mystique s’abîme dans la contemplation des brumes bleutées du lever du jour adoucissant les lignes des toits des villages ou les infinis changements colorés des surfaces marines dans les anses bretonnes ou encore les lumineuses profondeurs vertes des sous-bois sculptées par des averses de lumière ou même se dissout dans les masses aveuglantes des chaleurs d’août Alessandro se confond avec son sentiment du monde il vise cela le désire intensément ne trouve nulle part ailleurs telle plénitude sentiment... [Lire la suite]
Posté par balpe à 08:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

09 février 2013

le milicien

  c’est un poète observe les choses sous les choses des choses l’accord entre l’iridescence des plumes d’un canard sauvage et un coucher de soleil par une soirée un peu brumeuse sur l’étale d’un étang paisible de Camargue calcule l’ordre et le nombre de ses gorgées de bière pèse les mots de ses poésies au milligramme parcourt à pas mesurés l’immobilité lyrique des paysages de ses épanchements sentimentaux exige la précision le mot juste au prix de l’abandon du foisonnement de la variété des tonalités de termes qui risquerait de... [Lire la suite]
Posté par balpe à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
03 janvier 2013

Alexandro Farnese

commence par regarder s’arrête puis ferme les yeux imagine se dit que ce n’est pas possible que ce soit ainsi qu’il a vu ce qu’il a vu préfère croire le monde que le voir rouvre les yeux regarde à nouveau n’y croit pas ça va pas comme ça ça va pas question de patience d’apprivoisement de surprise de peur ne sait pas ne sait pas n’a jamais su rester les yeux ouverts commence par regarder mais ça ne dure pas ne peut pas durer ses regards le blessent le monde est trop différent fait un pas s’arrête ouvre un œil le ferme ne veut pas voir... [Lire la suite]
Posté par balpe à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,